Alentour


2024
(première TBA)

​29'
Film essai

Un film de Chloé Mossessian
Écrit par Chloé Mossessian & Henry Mittnacht
Production : Bertrand Scalabre, Unexpected Films
​Son : Médéric Corroyer
Musique originale : Hank Midnight
Avec le soutien de la Drac Occitanie et des Amis des Beaux-Arts de Paris

Synopsis

“Vous regardez un paysage et lentement, vous tournez sur vous-même pour voir l’ensemble du champ panoramique. Au moment où vous revenez à votre position initiale, vous ne regardez plus le même paysage.” À la nuit du solstice d'été, une jeune femme écrit une lettre d’amour intergénérationnelle aux paysages de son enfance.

"You are looking at a view, and you slowly turn to see the whole panoramic picture. By the time you return to your initial position, you are no longer looking at the same view." On the night of the Summer solstice, a young woman writes an intergenerational love letter to the landscapes of her youth.






Stills provenant du film :






Cartographier Alentour

Ensemble entourant le film



Ma Montagne (2024)
Photographies découpées réhaussées de crayon de couleur, collage sur papier Arches, cadre aluminium et chêne, 50x70cm
Collection : Le Bel Ordinaire (artothèque)

Pendant le travail de recherche pour mon film Alentour, j’ai collectionné des photographies — archives historiques, archives familiales, photographies personnelles — de la plage d’Argelès-sur-mer, toutes prises du même point de vue : un triangle de mer, l’étendue de sable et le massif des Albères. La silhouette de cette montagne ne change pas, seul change le moyen de l’enregistrer. La focale varie, la lumière lui donne différentes couleurs, l’évolution de la manière d’habiter la plage au fil des époques (barques de pêcheurs, cabanes de bain, clubs de plage, parasols familiaux) crée des formes en applat par l’outil photographique, obstruant ou non la montagne en arrière-plan.








Lette mer lettre montagne (2024)
Silhouette de la lettre lue dans Alentour, marquée des notes d’enregistrements de la voix-off,
cartes routières du massif des Albères et de la Côte Vermeille,
cadres bois blanc, 21x29,7cm x2

La lettre à travers le temps lue en voix-off dans le film s’adresse à l’historienne et institutrice Marie-Anaïs-Marguerite Carrère, qui vécut à Sorède et à Laroque-des-Albères au 19e siècle. Elle est l’autrice d’un recueil de notes sur l’histoire des deux villages, de la faune et de la flore, des activités humaines de son temps (mine de fer, forge, charbon, agriculture), du climat... J’ai trouvé dans ce texte datant de 1894 — il y a 130 ans — des coïncidences saisissantes entre mon expérience pendant le tournage du film et ses observations recueillies dans son ouvrage.







La séquence du 360° (2024)
Séquence du film
9 photogrammes, production de tirage grand format sur rouleau en cours
«Vous regardez un paysage, et lentement vous tournez sur vous-même pour voir l’ensemble du champ panoramique.
Au moment où vous revenez à votre position initiale, vous ne regardez plus le même paysage.»







Papi, la mer immobile (2014)
Photographie provenant d’archives familiales datant de 1951, imprimée sur papier aquarelle, réhaussée de graphite, 50x70cm





Vista Hermosa, 2153 (2024)
Photographies découpées provenant d’archives familiales, imprimées sur papier aquarelle, réhaussée de crayon de couleur, cadre bois blanc, 21x30cm

«Il y a cent-trente ans, vous avez écrit leur histoire. Peut-être qu’au siècle prochain, quelqu’un racontera la mienne ou celle de la femme au chapeau orange, altérée comme les falaises, érodée par le temps.» (extrait voix-off Alentour, de la lettre à MAM Carrère, (1894)
Cette vue est celle du balcon de l’immeuble de mes grands-parents près de la plage. D’après les prévisions des scientifiques, dans cent-trente ans, le niveau de la mer Méditerranée sera monté et les vagues s’avanceront jusqu’au pied de l’immeuble.





IGN 1953-2021 (2024)
Installation vidéo - enregistrements d’écran
à partir du site remonterletemps.ign.fr
Projection petit format (Pico projecteur), boucle muette

Dans la plaine, les lotissements remplaçent les vignes.
Dans la montagne, la forêt de chênes-liège remplace les jardins familiaux.






Montagnes de poche (2020)
Photographie
Tirage lambda 30x40cm, cadre aluminium et chêne